Edition 2018, La puissance des images
L'économie Table Ronde
Publié le 28/08/2018
Dimanche 14 oct. 2018 de 14:00 à 15:30 Conseil départemental, Salle Kléber Loustau

E-santé : quels enjeux de société derrière les promesses ?

L’irruption massive des technologies numériques dans le secteur de la santé participe à de profondes transformations : de la recherche médicale à la relation patient-soignant, de la gestion de l’hôpital à la qualité du soin, nous explorerons plusieurs facettes de ces bouleversements qui concernent chacun d’entre nous.

L’hôpital tend de plus en plus vers le zéro papier, équipant l’ensemble de son personnel de l’aide-soignant au médecin chef, s’outille dans un souci de rationalisation et d’efficacité, et mutualise les données collectées dans les dossiers patients pour contribuer à la recherche, à l’image de l’APHP.

Une recherche qui s’appuie sur l’analyse massive de données de santé (big data), collectées également dans les bases publiques (SNDS – système national de données de santé), des cohortes ad hoc, pour faire progresser aussi bien l’épidémiologie que la pharmacovigilance, la gestion des crises sanitaires ou le diagnostic.

Dans un même temps, les start-up qui se positionnent dans le secteur de la santé se multiplient – prise de rendez-vous, télémédecine, monitoring médical à distance, coaching santé, e-formation des professionnels… Derrière ces services, les promesses associées sont multiples : pallier aux déserts médicaux, rendre le patient plus autonome et préventif, décharger le professionnel de tâches connexes pour lui permettre de se concentrer sur le soi proprement dit…

De son côté, la CNAM relance le DMP – dossier médical partagé, vecteur d’une médecine en réseau plus efficace et d’une meilleur information du patient.

Si les attentes sont immenses, les questions sont tout aussi nombreuses : les données de santé sont particulièrement sensibles puisqu’elles parlent de notre intimité – jusqu’à quel point leur utilisation de plus en plus partagée par de nombreux acteurs peut-elle se faire sans risquer des détournements de finalité ? Comment ce secteur économique se structure-t-il, entre mega acteurs de type GAFA présents sur le terrain de l’intelligence artificielle et des données massives, et multiplicité de start-up ? Va-t-on vers une privatisation de la recherche ? En quoi les outils maniés directement par les patients revisitent-ils la question de l’automédication et contribuent-ils réellement à leur « empowerment » ? Jusqu’à quel point les promesses de médecine prédictive déstabilisent-elles notre rapport au corps, à la santé et à la vie ? 

Valérie PEUGEOT

Conseil départemental, Place de la République, 41000 Blois