Edition 2018, La puissance des images
Salon du livre Table Ronde
Publié le 28/08/2018
Samedi 13 oct. 2018 de 14:15 à 15:45 INSA - Bâtiment principal, Petit Amphi

Pourquoi une nouvelle Histoire militaire de la France ?

Toute l’histoire militaire de la France des Mérovingiens à nos jours, en deux volumes.

Au cours des trente dernières années, l’historiographie du fait militaire a été considérablement et profondément renouvelée, comme l’ont été les formes d’engagement de l’armée française. Cette évolution demeure plus que jamais un sujet d’actualité, les forces françaises étant présentes dans les rues de France et engagées sur plusieurs théâtres d’opérations extérieures. C’est pourquoi il était plus que nécessaire d’en rendre compte dans un projet ambitieux, regroupant, en deux volumes, des équipes de spécialistes. Que la guerre ait contribué à la construction institutionnelle et sociale de la France relève de l’évidence, d’autant que l’armée représente un élément fondateur de l’État-Nation. Pour mieux comprendre la nature des liens unissant les français à leur armée comme la guerre à l’État, il fallait rendre compte de 1 500 ans d’histoire dans sa globalité. Car le fait militaire dépasse les grands cadres d’organisation, le matériel ou les structures de l’armée ainsi que sa composition… Il oblige à penser le rapport au politique ainsi qu’à la société dans son ensemble et incite à revenir sur les engagements, en réfléchissant sur la stratégie et la tactique, en décrivant les grands conflits, en s’attardant, enfin, sur la réalité du combat, l’armement, la violence de guerre et son imposition aux civils.

 

Le premier tome de cette nouvelle Histoire militaire s’ouvre avec les Mérovingiens pour se conclure sur la guerre franco-prussienne de 1870. Des champs catalauniques aux contreforts des Aurès, ce tome raconte la genèse d’une riche et passionnante relation entre la nation, l’État et le territoire.

 

Le second volume explore les années 1870 à nos jours. La guerre devient alors totale et globale. Elle engage des millions de soldats ; elle implique les civils. Alternant victoires et défaites, grandeur et servitude, l’histoire militaire de la France de 1870 à nos jours, elle impose de récuser simplisme et manichéisme.