Olivier LOUBES Docteur en histoire et professeur de classes préparatoires au Lycée Saint-Sernin à Toulouse

Spécialiste de l'histoire de l'imaginaire politique et de la nation, Olivier Loubes a soutenu en 1999 sa thèse sur « L'école et la patrie en France dans le premier vingtième siècle » sous la direction de Pierre Laborie. Professeur de chaires supérieures à Toulouse, il travaille, à l'échelle humaine et biographique, sur la place de Jean Zay dans le tournant de démocratisation et de crise nationale des années 1930 (Jean Zay, A. Colin, 2012), et sur la culture politique saisie au prisme du cinéma (Cannes 1939, le festival qui n'a pas eu lieu, A. Colin, 2016). Il vient de publier L'école, l'identité, la nation. Histoire d'un entre-deux-France 1914-1940 (Belin, 2017), et se consacre actuellement à l'étude du roman national.

 

Voir l'article complet